Vous êtes ici
Accueil > Actualitées Darty IDF > Concepteurs Cuisine DARTY ILE DE FRANCE en Colère !

Concepteurs Cuisine DARTY ILE DE FRANCE en Colère !

Print Friendly, PDF & Email

                                                                                                          Paris, le 14 Octobre 2019

 

Mr le DRH DARTY ILE DE FRANCE

 

Le collectif des Concepteurs Cuisine Darty Ile de France

Par la présente, nous venons vous exprimer notre total désaccord sur le projet de la rémunération des concepteurs cuisine qui doit être voté en CSE ce mois d’Octobre 2019.

En effet au dernier changement de rémunération appliqué en Janvier 2016, nous avons vu notre salaire variable baissé « significativement » et notre charge de travail augmenté.

Ces changements dont la suppression de la BU Cuisine a entrainé :

–          Feuille de route Hebdomadaire

–          Contrôle des Ars

–          Appel à 15 jours (pour gérer les électroménagers qui sont très souvent plus disponible)

–          Appel qualité (Appel Câlin)

–          Passage de TAV

–          Planification des poses, TAV, livraison

–          Dans une moindre mesure, gestion des litiges

 

Nous vous avons sollicité à l’époque ainsi que récemment afin d’obtenir une fiche de poste que nous n’avons toujours pas reçue.

Notre charge de travail administrative n’est pas récompensée par le salaire fixe qui lui est attribuée, ce qui a pour conséquence une incohérence notable entre la charge administrative et le salaire fixe.

Comme vous le savez parfaitement ce fixe est compensé par une part variable de 9,5% de la marge nette commandée.

 

Notre contrat de travail EOT est sur une base de 35 heures hebdomadaire, et sans exception, tous les concepteurs pour vivre de leur métier premier : La conception et la vente, sont obligées de réaliser entre 7 heures et 30 heures supplémentaires (voire plus depuis quelques semaines pour certains magasins qui ont perdu leurs responsables techniques),  afin de préserver un salaire décent  et atteindre efficacement les objectifs accompagnées d’une forte pression.

Vous êtes conscients que nous vivons exclusivement de la vente de nos conceptions car notre salaire fixe n’atteint absolument pas le SMIC.

 

Nous avons même des collaborateurs qui travaillent pendant leurs jours de repos.

Ces horaires supplémentaires ne sont ni notés sur le planning et par la même occasion rétribués.

 

Nous entendons de notre hiérarchie directe dire que cela est de notre faute et que nous le voulons bien.

En réalité si nous voulons gagner notre salaire et atteindre nos objectifs, nous n’avons surtout pas le choix.

Avec la charge de travail qui nous incombe, il est très difficile voire impossible de faire valoir notre droit à la déconnexion dans certains magasins (appel des responsables et poseurs pendant nos jours de repos et de congés).

Vous souhaitez instaurer un changement de variable, du fait que notre métier soit intégré dans notre Certificat de Qualification Professionnalisation (CQP) de notre convention collective. Notre fixe augmente de 170 euros brut et qu’il n’est plus possible de rester sur la base de 9,5% de rémunération  du dernier accord, ainsi vous souhaitez valider un système de variable par pallier ou nous serons tous perdant. Vous nous expliquez que cette perte sera compensée par la hausse de notre fixe de 170 euros brut ainsi que de la prime TAV.

Comme prime compensatoire vous proposez  200 euros brut mensuel collective magasin et pour une marge net commandée de 6000 euros (objectif individuel par concepteur).

A ce jour vous n’avez pas pris la peine d’informer la plupart des concepteurs que nous représentons, et qui ne sont absolument pas d’accord avec ce projet dans sa globalité.

Vous savez parfaitement qu’il va en dépendre une restructuration pour le service cuisine à Sucy en brie, avec des suppressions de postes à la clef.

De ce fait les SAV qui en découlent seront redirigés et imputés aux magasins, ce qui nous empêchera d’obtenir la prime de 200 euros brut. Nous vous rappelons qu’une prime peut être supprimée à tout moment selon votre bon vouloir et ne peut donc pas être intégrée au calcul mensuel de notre salaire.

En supprimant ces emplois du service cuisine à Sucy En Brie, vous nous priverez d’une aide précieuse en qualité de service auprès de nos clients qui se dirigeront vers le magasin ou nous n’aurons aucune solution à leur proposer, puisque nos poseurs ne se déplacent pas pour de petits TAV/SAV.

 

Nos revendications sont les suivantes :

 

1. Nous vous réclamons de ne pas modifier notre variable et de préserver les emplois.

2. Nous réclamons à avoir un accès à la marge de chaque dossier afin de pouvoir contrôler et gérer notre rémunération, ce qui n’est pas le cas sur Nomad Lot 4.

3. Nous vous réclamons de prendre en considération notre charge de travail actuel en réalisant une fiche de poste correspondante.

4. Nous vous réclamons d’augmenter les fixes à la hauteur des taches qui nous sont demandées.

5. Nous vous réclamons de noter et de rémunérer les heures supplémentaires comme la loi l’exige, nous vous rappelons que nos contrats sont ceux d’EOT : Employés Ouvriers Techniciens.

6. Nous vous réclamons contrairement aux remontées des magasins, que la prise d’échelon ne soit pas soumise au paiement de notre part, en utilisant notre CPF (Compte personnel de Formation).

 

La CGT et le Collectif Concepteur cuisine DARTY IDF restons à votre disposition pour tout compléments d’informations.

 

Mr MIDURI R.S.S CGT DARTY ILE DE France

TEL : 06.75.04.90.02     E-MAIL [email protected]

 

Le collectif des Concepteurs Cuisine Darty Ile de France

Le pdf ici

Top
%d blogueurs aiment cette page :