Vous êtes ici
Accueil > Actualités > Le PDG de la FNAC, ministre de la Culture de Macron ?

Le PDG de la FNAC, ministre de la Culture de Macron ?

logo fnac darty
Print Friendly, PDF & Email

Alexandre Bompard

Le PDG de la FNAC, ministre de la Culture de Macron ?

© Photo. Capture d’écran: Youtube / Sciences Po

FRANCE

Selon nos sources, Alexandre Bompard, PDG de FNAC-Darty et ancien conseiller de François Fillon, est pressenti pour le ministère de la Culture et de la Communication d’un futur gouvernement En Marche!. Un choix qui risquerait de surprendre l’opinion française attachée à la culture.

Lui aussi porte l’uniforme : cravate noire/chemise blanche/complet sombre. Lui aussi était un Young Leader de la Young American Foundation. Lui aussi est un énarque ayant réussi dans les affaires. Alexandre Bompard devrait prendre la tête du ministère de la Culture et de la Communication d’Emmanuel Macron, selon des informations confidentielles recueillies par Sputnik. Inspecteur des finances, Bompard était en 2003 conseiller auprès de François Fillon au ministère des Affaires sociales. Mais c’est vers les médias qu’il se dirigera : il entre chez Canal+ en 2004 pour épauler Bertrand Maheut, puis remplace Michel Denisot à la direction des sports. Il rejoindra ensuite Europe 1, comme PDG de la radio. Pour redresser la station, il recrutera Michel et Marie Drucker, ainsi que Marc-Olivier Fogiel et Nagui.

À Canal+ comme Europe 1, les succès sont au rendez-vous : les abonnés de la chaîne cryptée augmentent et l’audience de la radio reprend du poil de la bête, jusqu’à atteindre les 10 % en 2010.

À la fin de cette même année, il devient président de la FNAC avant d’introduire la société en bourse, trois ans plus tard. En juillet 2015, le Canard enchaîné révèle son complément de salaire de près de 12 millions d’euros, soit un quart du bénéfice net du groupe en 2014. En effet, sa rémunération était déterminée par un plan de performance et la cotation de la FNAC en bourse, sans tenir compte des suppressions de poste. Sous la pression, Bompard annonce « réinvestir dans l’entreprise tout l’argent du plan de performance », mais en 2016, il touche un nouveau super bonus de 14 millions d’euros.

​La fusion entre la FNAC avec Darty l’année dernière a fait de lui un héros pour certains : « Et Alexandre devint grand » titre Les Échos, avant de saluer en lui une « icône du nouvel establishment parisien ». Le Figaro Économie le décrit comme un « chef d’orchestre ». Lui, n’hésite pas à afficher ses ambitions : concurrencer Amazon.

Un parcours qui ravit la presse business et qui devrait donc amener cet homme d’affaires de 44 ans, spécialisé dans les médias et la communication, au ministère de la Culture. Celui fondé par André Malraux.

sources: https://fr.sputniknews.com/france/201704301031169824-bompard-fnac-ministre-macron/

Top
%d blogueurs aiment cette page :